Dernières Actualités

Reprise des formations

Comme chaque année, nous reprenons nos actions de formation. Nos objectifs ; consolider, développer, valoriser les compétences. 

 

Ces formations dites « action », sont effectuées sur le terrain ce qui est apprécié par les participants.

Les stagiaires apprécient les méthodes et l’aspect pratique de ces formations. 

 

Nous reconduisons ainsi notre offre de formation :

- en arboriculture sur des modules en taille (modules de 5 jours allant de l’initiation jusqu’au perfectionnement), en éclaircissage, récolte et conditionnement (modules de 3 jours),

- en pépinières de vigne sur un parcours allant du tri et conditionnement des plants jusqu'au greffage et préparation des plantations (différents modules de 2 à 4 jours),

- en étude du sol, gestion de l’eau et la fertilisation. (durée des modules à voir en fonction des besoins)

 

L’accent est porté sur la prise en compte de la sécurité au travail, le prolongement et déploiement des démarches qualité par la sensibilisation aux démarches de Développement Durable, et l’accompagnement à de meilleures pratiques.

 

Des renseignements sur nos formations sont accessibles sur le site du FAFSEA :

www.fafsea.com/fafsea/faf_essentiel.php

Vous pouvez aussi nous contacter.

 

fin de saison fruitière

Cette année, la saison a pris fin plus tardivement, nous avons en effet joué les prolongations jusqu'en début septembre avec les légumes et notamment les tomates qui ont bénéficié du temps particulièrement favorable cette année en fin de campagne. 

Nous avons donc refait des coulis et tenté une nouvelle recette (courgette / tomate) venue compléter la gamme de nos produits transfomés. 

 

L'éclaircissage

L'éclaircissage est l'opération qui permet d'optenir la charge optimale et la répartition homogène des fruits. Cette année, face aux mauvaises conditions climatiques, aux chutes naturelles de jeunes fruits, l'éclaircissage n'a pas été réalisé trop tôt, ni de manière continue. Les chutes sont toujours difficiles à prévoir et la prudence veut que l'on attende avant d'intervenir.

Ici, l'éclaircissage n'est pas encore réalisé.

Là, aprés éclaircissage, le rameau est soulagé de son excédent de charge.

Certification environnementale 

Nous nous sommes toujours engagés dans des démarches concrètes visant à diminuer l’impact de notre activité sur l’environnement. Nous avons pu obtenir diverses certifications comme l'Agriculture Raisonnée ou encore l'Agriculture Biologique. Nous avons voulu aller encore plus loin et obtenu une nouvelle certification : la certification HVE  (Haute Valeur Environnementale).

Les exigences pour obtenir la certification HVE sont articulées autour de quatre thématiques :

La biodiversité

La stratégie phytosanitaire

La gestion des engrais

La gestion des ressources en eau

Cette initiative est complètement volontaire. Elle s’est présentée comme une évidence dans nos démarches déjà existantes de protection de la biodiversité et du respect de l’environnement. Cette certification est un moyen pour nous de valoriser et faire connaitre nos pratiques agricoles

Le nouveau logo « Haute Valeur Environnementale » présenté récemment par Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, permettra de faire connaitre aux consommateurs, les agriculteurs qui s’engagent dans cette démarche.

Gelées de printemps

La protection contre les gelées de printemps nous préoccupe chaque année et cette année plus particulièrement encore ! Après un hiver doux la végétation est bien avancée. A ce stade, et jusqu'en mai, les gelées nocturnes peuvent occasionner de graves dégats dans les vergers. Une seule nuit de gel peut anéantir une récolte !

 

Il existe différentes techniques pour lutter contre le gel. Notre choix s'est porté il y a plusieurs années sur une technique qui a fait ses preuves.

Cette technique est plutôt onéreuse au départ, elle occasionne aussi quelques nuisances sonores sans doute, mais elle reste la plus écologique.Nous avons choisi de lutter avec des tours à vents (éoliennes) associées, en cas de très fortes chutes des températures, à des bougies anti-gel. Ces tours à vent brassent l'air, mélangent les différentes couches d'air. Ce brassage permet à lui seul un certain gain de température. Les bougies permettent quant à elles, d'agir comme des chaufferettes. L'air réchauffé est brassé par les éoliennes et diffusé dans les vergers. 

 

La mise en œuvre des techniques de lutte contre les gelées ne s'improvise pas. Il faut  impérativement connaître les prévisions météorologiques, bien connaître les différences de températures entre les parcelles à protéger. Pour cela, nous plaçons des thermomètres à minimum qui vous indiquent par nuit claire et calme les écarts de températures d'un point à un autre. Le point le plus froid sert de référence pour le démarrage de la lutte. Nous nous sommes aussi doté d'une mini station météo, d'un avertisseur de gel ainsi que d'un thermomètre humide (pagoscope ou psychromètre), ceci facilite nettement notre décision de mise en route. La condition primordiale d'une protection efficace contre le gel dépend du moment où l'on déclenche la lutte. Tout ceci occasionne de nombreuses nuits blanches et explique nos traits parfois tirés...

Les abeilles

Les abeilles sont en place et prêtes à nous aider pour la pollinisation.

Chaque année nous installons une quarantaine de ruches au coeur du verger dès que les fleurs apparaissent. Cette année est précoce et les voilà déjà là...

 

Pour les abricots, il est important de considérer la pollinisation comme une technique de production essentielle.

Dans un premier temps, nous avons mis en place un verger multivariétal pour que les variétés puissent s'interpolliniser.

Afin de palier aux décalages de floraison qui peuvent arriver, il est parfois nécessaire de procéder à l'apport de bouquets de fleurs supplémentaires. (Il s'agit de placer au moins un bouquet de fleur par arbre pour avoir une plus grande dispersion possible).

Les abricotiers possèdent un pollen lourd et surtout en quantité insuffisante ne permettant pas d'assurer, ni une pollinisation passive ni une pollinisation par le vent. Il est donc indispensable que des insectes pollinisateurs soient présents dans le verger. Les abricotiers fleurissent tôt et la population naturelle d'abeilles, bien que très diverse, est souvent insuffisante pour assurer une bonne pollinisation. 

Dès le début de la floraison, nous installons donc des ruches dans le verger. (8 ruches par ha) Nous les regroupons par 3 ou 4 dans des endroits stratégiques et bien exposés.

désherbage mécanique

La désherbeuse mécanique pour limiter au maximum l'utilisation de désherbant chimique dans nos cultures !

C'est en partie grâce à ce type de technique qui demande beaucoup de temps que nos fruits sont ce qu'ils sont...

 

Préparation du sol pour les nouvelles plantations

 

notre actualité

STAND DE VENTE "DIRECT PRODUCTEUR"

ouvert tous les jours jusqu'à fin août / début septembre selon la saison fruitière

Nos horaires ?

Où nous trouver ?

 

Nous Joindre

LES VERGERS DE MAUBEC

CHEMIN DES BONDONNEAUX

26200 MONTELIMAR

Téléphone / Fax : 04.75.01.47.90

 

Mail : lesvergersdemaubec@orange.fr

 

Météo Montélimar © meteocity.com
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© LES VERGERS DE MAUBEC